FANDOM


Par Dhàwkàn l'on entend une notion d'importance fondamentale au sein de la société titanienne. Il s'agit de l'outil par lequel les Titaniens interprètent le monde où ils vivent et par conséquent leur organisation à l'intérieur d'une société. Ce terme grammaticalement invariable représente le point de vue humain, à la différence de tout autre être vivant.

Philosophie léonienne Modifier

Le Dhàwkàn est à considérer comme une philosophie (en titanien, Tshupvém rimshvùrd) le plus souvent dénommée Léonisme en dehors du contexte titanien.

La philosophie léonienne, souvent considérée comme une religion au cours de l’histoire, constitue la clé de lecture de la pensée titanienne. Lorsque les Vikings sont entrés en contact avec la population de l’île, ils n’ont donné aucune importance à ce qu’ils pensaient être une sorte de culte local.

Le même processus a eu lieu lors des efforts de conversion au christianisme déployés au Ve siècle par les moines irlandais, décrivant le Dhàwkàn comme un culte païen. Des chroniques qu’ils ont rédigées, nous apprenons que le Dhàwkàn ne paraît prévoir aucun sentiment subversif, tout de même ils ne sont jamais parvenus à le comprendre.

Les Romains et les Anglais, lors de leurs périodes d’occupation, ne se sont jamais occupés de comprendre la société titanienne.

Le léonisme ne prévoit aucune forme de prosélytisme : cela est dû au fait que l’idée de fond prévoit que « Chacun vit à sa manière, et parvient à ses résultats selon sa façon d’agir »[1]. Son but est celui de conseiller sur la base du savoir accumulé par la société au cours de son histoire.

À la lumière de ces présupposés, les enseignements du Dhàwkàn se traduisent par une philosophie de vie transmise de génération en génération à l’aide des textes du Livre de la mémoire (en titanien, Dhewhvés hékst hiptarvénm) et partagée indistinctement par tous les membres de la société en tant qu’élément fondamental, tout comme la langue ou les mœurs.

Entités principales du Dhàwkàn Modifier

Le Dhàwkàn se compose de quatre entités principales, quatre étant la quantité parfaite dans l'imaginaire titanien :

  • l'Énergie créatrice et destructrice, représentée par la Nature (en titanien, Mëshuptér) ;
  • l'Amour, représenté premièrement par Shinam et par conséquent par Nuvàp ;
  • l'Équilibre, représenté par le Hëmentér et le Hëmenvér ;
  • l'Énergie conservatrice, représentée par les esprits de la nature (Niràm).

Le Dhàwkàn a pour conséquence directe l'organisation de la société unifiée (Humènèkén takidhvér) parmi les êtres humains.

Symboles Modifier

Le Dhàwkàn est représenté par un symbole principal, très répandu en Titanie, et toujours présent dans les lieux de culte, dans les sièges administratifs, mais non seulement, appelé en langue titanienne Hishnàj, mais aussi Vhunèkén tenwadhvés, c’est-à-dire « symbole double ». En effet, son nom se réfère aux deux forces réglant toute activité dans la vie, d’un côté l'effort (Hàlvùr), de l’autre côté, la réussite (Pitshvés), représentées par un « V » renversé et par son contraire respectivement, selon une symbologie présente dans plusieurs autres cultures partout dans le monde, et renvoyant aussi à la juxtaposition des sexes. Le cercle à l’arrière-plan décrit le caractère cyclique de la vie. La ligne horizontale au dessous des deux « V » symbolise la terre, et par extension la nature, où toute action de la part de tout être vivant puise son origine.

HISHNÀJ 2.jpg

Hishnàj

Un autre symbole plus simple pour représenter le Dhàwkàn est la lettre « Dh » de l’ancien alphabet titanien.

Dh.jpg

La lettre « Dh » de l’alphabet titanien ancien

Cette lettre a été insérée dans un dessin plus élaboré, rendu officiel ensemble avec le drapeau actuel, symboliquement le 15 septembre 652, au lendemain de la chassée des Vikings. Appelé tout simplement Shedhén tenwadhvés, c’est-à-dire « symbole titanien », il présente à nouveau le cercle extérieur, comme harmonie de la vie, pour laquelle tout part, tout retourne et tout s’échange, une ligne à la base, représentant à nouveau la terre, et des lignes courbes et droites, définissant les directives des échanges directs et indirects ayant lieu dans la société et dans la nature. Au centre, la lettre « Sh » en ancien alphabet titanien, initiale de l’adjectif Shedhén, « titanien », pour marquer l’appartenance à un peuple, qui au début coïncidait avec le concept d’être humain.

Sh.jpg

Shedhén tenwadhvés

Cette vision est présente encore de nos jours, puisque les Titaniens considèrent tous les hommes et toutes les femmes comme des frères et des sœurs, sans jamais porter l’attention aux différences raciales.

Notes et références Modifier

  1. Extrait du Livre des conseils, deuxième Livre de la mémoire.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard