FANDOM


La langue titanienne, en titanien Shedhén dhemvés ou simplement Shedhén, est la langue officielle de la Titanie et la langue maternelle du peuple titanien.

Description générale Modifier

En linguistique il a été établi d'un point de vue conventionnel que le titanien appartient aux langues indo-européennes. Cela dit, un doute demeure à ce sujet, car si personne ne doute que son évolution moderne l'a sans aucun doute amené à appartenir à ce groupe, les linguistes partagent l'hypothèse selon laquelle le titanien représenterait une langue isolée, s'étant développée de façon autonome et ayant acquis des caractéristiques indo-européennes seulement dans un second temps.

Cette hypothèse est soutenue essentiellement par son lexique, car si d'un point de vue grammatical le titanien ressemble clairement à la plupart des langues européennes, le lexique n'affiche au contraire aucun lien ni avec ces dernières, ni avec les langues les langues amérindiennes[1], ou n'importe quel autre groupe linguistique.

Une autre raison est représentée par l'absence de division par genres, masculin-féminin-(neutre), que l'on retrouve de façon générale sur tout le continent européen, la langue titanienne découpant son lexique entre êtres vivants et non vivants.

Finalement, l'ordre des mots est S-V-O (sujet-verbe-objet) en langue standard, même si dans le titanien d'Estanie, qui présente des traits plus archaïques, on observe encore la structure S-O-V (sujet-objet-verbe) de l'ancien titanien.

Distribution géographique Modifier

Si l'on jette un regard global sur la distribution de la langue titanienne, elle se limite pratiquement à la seule île de Titanie, avec une présence négligeable à l'étranger.

En général, on peut affirmer que la langue parlée en Estanie présente des traits plus archaïques de tous les points de vue.

Au niveau grammatical et lexical, la langue titanienne présente des différences très subtiles sur le territoire de l'île.

Les variations les plus importantes se remarquent au niveau phonétique :

  • dans le sud le 'h' est toujours prononcé (aspiré), alors qu'il disparaît vers le nord et en particulier vers le nord-est ;
  • le 'e' et le 'ë' se prononcent de la même façon dans le nord, alors que la quantité vocalique est remarquable dans l'accent du sud ;
  • le pronom de politesse dém est encore utilisé en Estanie, bien qu'assez rarement.

Histoire Modifier

L'histoire de la langue titanienne se découpe en trois étapes.

Proto-titanien Modifier

La première est représentée par la langue dénommée Proto-titanien. L'absence de sources écrites nous empêche de connaître sa structure grammaticale, que l'on suppose être complètement différente de celle que nous observons en titanien ancien et moderne. Elle aurait suivi sans doute l'ordre S-O-V (sujet-objet-verbe) de l'ancien titanien.

Le seul lien qui nous a été transmis est représenté par le lexique, puisqu'il constitue 90% du lexique du titanien moderne.

Ancien titanien Modifier

La naissance de l'ancien titanien (Hadhén shedhén dhemvés) constitue le premier tournant majeur de l'évolution de la langue titanienne.

En premier lieu, l'ancien titanien est la première langue écrite apparue sur l'île, bien que l'utilisation de l'alphabet titanien ancien ne se limite qu'à de petits écrits de caractère essentiellement personnel.

En second lieu, il enregistre une rupture radicale au niveau grammatical par rapport au proto-titanien.

Les contacts avec les populations voisines, à savoir les Islandais et les Irlandais, auraient modifié de façon assez rapide et radicale la structure grammaticale du proto-titanien, ce qui constitue un processus exceptionnel dans l'histoire titanienne, au cours de laquelle aucun autre changement n'a été si profond, pour de nombreuses raisons.

L'exemple le plus probant nous est offert par les nombres, qui en titanien moderne affichent une claire influence germanique (islandaise), sauf pour certains cas isolés qui appartiennent à la numération proto-titanienne.
Le choix de privilégier le système numérique germanique pourrait avoir une explication à deux étapes : en premier lieu, le proto-titanien n'était pas aussi précis et ne possédait sans doute pas de mots pour définir toutes les quantités[2], en second lieu, les Titaniens auraient choisi d'adapter au fur et à mesure leur langue au système numérique germanique, car celui-ci apparemment n'était utilisé que pour les commerces, occupant ainsi un segment linguistique d'utilisation presque totalement isolé.

Par contre, pour ce qui concerne le lexique, l'ancien titanien n'enregistre pas de changement sensibles par rapport au proto-titanien. Il faut rappeler que ce lexique est partiellement répandu encore de nos jours en Estanie, celle-ci étant la région qui accueille la ville la plus importante de l'époque, la capitale historique de la Titanie, Harishir.
Le prestige de cette région et la fierté de ses habitants y a limité le processus d'évolution qui a intéressé le reste de l'île.

Titanien moderne Modifier

Le second tournant de l'histoire de la langue titanienne se situe au Ve siècle ap. J.-C., au moment où le processus de simplification de l'ancien titanien aboutit à un point crucial, c’est-à-dire à une différence sensible par rapport à un idiome désormais appartenant à une autre époque et à la définition de la langue définie par les linguistes comme titanien moderne (Hipshinrén shedhén dhemvés).

Ensemble avec la prise de conscience liée à la langue, sur l’île est reconnue la présence d’un code d’écriture différent, aux formes simplifiées et plus arrondies par rapport à l’alphabet ancien.

C’est une période à laquelle se situent plusieurs changements d'envergure : en premier lieu, le papier titanien, le wilégvér, commence à se diffuser sur l’île pour remplacer les supports utilisés précédemment, à savoir le bois ou en certains cas la peau des animaux ou la carapace des tortues géantes (Klùshtèmér).

À cette époque se situe également le début du calendrier et de la littérature titanienne : c’est à ce point que les habitants de l’île commencent à utiliser leur écriture simplifiée pour rédiger des textes dans leur langue, afin de conserver des données et des souvenirs, contrairement à la pratique précédente, lorsque le savoir était partagé et transmis presque exclusivement à l’oral et l’écriture n’était utilisée que rarement pour des fins pratiques ou pour des symboles, comme dans les lieux sacrés.

L'écriture Modifier

Voir article détaillé : Alphabet titanien

La langue titanienne possède son propre système d'écriture, entièrement originel, quoique certaines lettres présentent de légères similitudes avec les alphabets celtique et runique. Le titanien moderne s'écrit à l'aide de l'alphabet titanien (Shedhénf tigmvùrn), alors que le ancien titanien s'écrivait avec l'alphabet titanien ancien (Hadhénf shedhénf tigmvùrn).

Au cours de la période « irlandaise », les moines d'outre-mer ont étudié la grammaire titanienne et ont inventé le système de translittération en alphabet latin qui est utilisée encore de nos jours pour les relations avec l'étranger et pour les outils technologiques. En effet, aucune adaptation n'a été envisagée à ce jour pour adapter l'alphabet titanien aux ordinateurs.

Signes de ponctuation Modifier

. - shakvém

, - comà

; - comà kamhom shakvùnm

: - vhun shakvèmér

! - hupdhén shakvém

? - nodhén shakvém

“ ” - rekénf comvèmér

() - bràkvèrè

- - tiré

.... - vir shakvèmér

Déclinaison des substantifs Modifier

La langue titanienne possède un système de déclinaison très similaire à celui que l'on retrouve dans la plupart des langues européennes.

Singulier Modifier

Substantifs "vivants" (Weshénf) Modifier

1ère déclinaison

2ère

3ère

4ère

Nominatif

- TÉR

- TÙR

- TÉS

- TÉM

Génitif

- ténd

- tùrd

- tésn

- ténm

Datif

- tond

- tord

- tons

- tonm

Ablatif

- tùnd

- térd

- tùns

- tùnm

Substantifs "non vivants" (Meweshénf) Modifier

1ère déclinaison

2ère

3ère

4ère

Nominatif

- VÉR

- VÙR

- VÉS

- VÉM

Génitif

- vénd

- vùrd

- vésn

- vénm

Datif

- vond

- vord

- vons

- vonm

Ablatif

- vùnd

- vérd

- vùns

- vùnm

Pluriel Modifier

Substantifs "vivants" (Weshénf) Modifier

1ère déclinaison

2ère

3ère

4ère

Nominatif

- TÈRÈ

- TÙRN

- TÈSÉN

- TÈMÉR

Génitif

- téndè

- tùrdn

- tésnén

- ténmér

Datif

- tondè

- tordn

- tonsén

- tonmér

Ablatif

- tùndè

- térdn

- tùnsén

- tùnmér

Substantifs "non vivants" (Meweshénf) Modifier

1ère déclinaison

2ère

3ère

4ère

Nominatif

- VÈRÈ

- VÙRN

- VÈSÉN

- VÈMÉR

Génitif

- véndè

- vùrdn

- vésnén

- vénmér

Datif

- vondè

- vordn

- vonsén

- vonmér

Ablatif

- vùndè

- vérdn

- vùnsén

- vùnmér

Adjectifs qualificatifs Modifier

Les adjectifs qualificatifs en titanien terminent toujours en -én. Ils forment le pluriel en ajoutant un -f.

Les préfixes vapsh- et vhiwh- sont utilisés pour exprimer la nuance foncée ou claire des couleurs, respectivement.

Le suffixe -àwén, ajouté aux radicaux verbaux, forme des adjectifs verbaux, variables uniquement pour ce qui concerne le singulier et le pluriel.

Les degrés Modifier

Le suffixe invariable –àr s'utilise pour former le comparatif, alors que le suffixe –éksh (pluriel : -énféksh) donne le superlatif.

Adjectifs numéraux Modifier

Voir article détaillé : Chiffres titaniens

Articles Modifier

Définis Modifier

 

Vivants

Non-vivants

 

Singulier

Pluriel

Singulier

Pluriel

Nominatif'

HÉRT

HÉRTÈ

HÉRN

HÉRNÈ

Génitif

hékst

hékstè

hékst

hékstè

Datif

hémn

hémnè

hémn

hémnè

Ablatif

host

hostér

hosn

hosnér

Indéfinis Modifier

 

Vivants

Non-vivants

 

Singulier

Pluriel

Singulier

Pluriel

Nominatif

HUMÉRT

HUMÉRTÈ

HUMÉRN

HUMÉRNÈ

Génitif

humékst

humékstè

humékst

humékstè

Datif

hunémn

hunémnè

hunémn

hunémnè

Ablatif

humost

humostér

humosn

humosnér

Les articles ne s'utilisent pas devant les noms géographiques.

Pronoms personnels Modifier

Nominatif

HIM

DIM

HÈRÉM

HÈRÈMIN

HIKSÉM

Génitif

meén

deén

xuén

xuén

xuén

Datif

meim

deim

him

hëhom hèrimàn

hiksim

Ablatif

meém

deém

hèrén

hèrimàn

hiksén

Manén

NÉM

WÉM

HÈRÉMKOW

HÈRÈMINKOW

HIKSÉMKOW

Génitif

matshpén

watshpén

dhupén

dhupén

dhupén

Datif

neim

weim

himkow

hëhom hèrimànkow

hiksimkow

Ablatif

neém

weém

hèrénkow

hèrimànkow

hiksénkow

Le pronom mohén s'utilise au génitif et se réfère toujours au sujet de la phrase.

Un pronom de politesse était présent en ancien titanien : « dém ». Sa déclinaison est : dém – thèsén – theim – deém.

Adverbes Modifier

Les adverbes ne se déclinent pas. Leur terminaison est –hos.

Prépositions Modifier

  • vehom - suivie par le génitif ;
  • hëhom, hemhom, kamhom, riphom, hemhom, tuhom , shpahos, timthhos, thëhom, etc. - suivies par l'ablatif.

Conjugaison verbale Modifier

Présent Modifier

him

- ér

ném

- én

dim

- ékst

wém

- én

hèrém

hèrèmin

hiksém

  - ét

hèrémkow hèrèminkow

hiksémkow

  - énk

Exemple : verbe dér-RËPÉN

 

him                 rëp-ér                                   ném                           rëp-én

dim                 rëp-ékst                                 wém                           rëp-én

hèrém            rëp-ét                                  hèrémkow rëp-énk                  

hèrèmin                                            hèrèminkow

 

Les seules exceptions sont représentées par les verbes dér-HITÉN et dér-HËWEN.

dér-HITÉN

dér-HËWÉN

Présent

Présent

Him xeér

Ném xeén

Him hëdhér

Ném hëdhén

Dim xeékst

Wém xeén

Dim hëdhékst

Wém hëdhén

Hèrém

Hèrèmin

xeét

Hèrémkow

Hèrèminkow

xeénk

Hèrém

Hèrèmin

hëdhét

Hèrémkow

Hèrèminkow

hëdhénk

Futur Modifier

him

- V –ér

ném

- V -én

dim

- V -ékst

wém

- V -én

hèrém

hèrèmin

hiksém

  - V -ét

hèrémkow hèrèminkow

hiksémkow

  - V -énk

Passé Modifier

him

- T -ér

ném

- T -én

dim

- T -ékst

wém

- T -én

hèrém

hèrèmin

hiksém

  - T -ét

hèrémkow hèrèminkow

hiksémkow

  - T -énk

Conditionnel Modifier

Présent Modifier

him

- DH -ér

Ném

- DH -én

dim

- DH -ékst

wém

- DH -én

hèrém

hèrèmin

hiksém

  - DH -ét

hèrémkow hèrèminkow

hiksémkow

  - DH -énk

Subjonctif Modifier

Présent Modifier

him

- L -ér

Ném

- L -én

dim

- L -ékst

wém

- L -én

hèrém

hèrèmin

hiksém

  - L -ét

hèrémkow hèrèminkow

hiksémkow

  - L -énk

Exprimer le mouvement ou l'absence de mouvement Modifier

Le titanien prévoit les prépositions et les cas suivants pour exprimer le mouvement.

Mouvement Modifier

Him hëmdhér :

  • hëhom deim
  • hémn (= hëhom + hért) taptonm / rëvhtond Midhéltésnt
  • hëhom hèrimàn, hëhom neim / weim
  • hëhom hèrénkow / hèrimànkow
  • hémn katvonm
  • Tenamtordt
  • hemhom Shedhshipvondt
  • hjùp – dhàp

Absence de mouvement Modifier

Him xeér :

  • hemhom Shedhshipvérdt
  • hemhom katvùnm
  • hip - dhe


Les mots composés doubles Modifier

Ce sont des mots composé par deux mots exprimant un sens unique, dénommés Élément principal (whishén hidhinvùr) et un Génitif rapide (pëvhén gènitén).

Voilà trois exemples :

  • Tshupvém wishvénd - litt. "la forme de la chose" = la structure ;
  • Tshupvém vasvénd - litt. "le type de la chose" = la technique ;


Pronoms relatifs Modifier

Vivant

Non-vivant

Singulier

Pluriel

Singulier

Pluriel

Manén padvér

Kèhov

Khov

Génitif

Vàkèhovn

Vàkèhovnér

Vàkhovn

Vàkhovnè

Datif et Ablatif

Kèhovn

Kèhovnér

Khovn

Khovnè

Exemples :

Hèrèmin xeét hért shèklitém kèhov him widhtér hadhtip.

Hèrèmin xeét hért shèklitém kamhom kèhovn dim xetét widhëmdhànk hémn katvonm hadhmash?

Hérn manvém hékst madhhaténd, vàkèhovn hért taptém xeét Hàshni, xeét Hëmvir.

Klakén xeét hérn napvér khov xeét vhimanshhom Hèinksénvérdt?

Hérn napvér, vhimashhom khovn xeét Hèinksén, xeét hérn Nithship hékstè tsidhvùrdn.

Hérnè tsidhvùrn, vàkèhovnè hérn manvém ném tarén mahos, xeénk zip whuménf.


Complément de matière Modifier

Pour indiquer la matière, on utilise la préposition vehom suivie par l'ablatif.

  • Humérn nimtvùr vehom hadhmavùnd
  • Hérn kapshvém vehom kaptùnd


Concordance des temps Modifier

Voilà le schéma de la concordance en ancien titanien :

Principale

Subordonnée

Présent

Ø  Hiém wadhér kehov dum hëmdhkékst

Ø  Hiém wadhér kehov dum hëmdhlùdhékst

Ø  Hiém wadhér kehov dum hëmdhkitékst

Passé

Ø  Hiém wadhtér kehov dum hëmdhkékst

(présent dans le passé)

Ø  Hiém wadhtér kehov dum hëmdhlùdhékst

(futur dans le passé)

Ø  Hiém wadhtér kehov dum hëmdhkitékst

(passé dans le passé)

Fùtùr

Ø  Hiém wadhvér kehov dum hëmdhkékst

(présent dans le futur)

Ø  Hiém wadhvér kehov dum hëmdhlùdhékst

(futur dans le futur)

Ø  Hiém wadhvér kehov dum hëmdhkitékst

(entre le passé et le futur)

Au contraire, en titanien moderne la concordance est plus simple :

  • Him wadhér/wadhtér/wadhvér khov dim hëmdhtékst
  • Him wadhér/wadhtér/wadhvér khov dim hëmdhvékst
  • Him wadhér/wadhtér/wadhvér khov dim hëmdhékst/hëmdhkékst

Salutations Modifier

Les salutations en titanien s’expriment de la façon suivante.

La salutation quand on arrive est « hidri » (pron. « hidrì »), qui signifie, en ancien titanien, « je peux t’aider ». On se salue avec ce mot seulement si on se rencontre personnellement, alors qu’à l’écrit on utilisera l’expression « Him shelér hënidhvér » (litt. « Je salue »).

Kanhov xeékst ? = Comment vas-tu ?

En titanien une expression équivalente à notre « bonjour » n’existe pas. Lorsque deux Titaniens se rencontrent, ils se salueront avec :

- « Hidri ! Kanhov xeékst ? »

- « Whumhos. » / « Nëdhhos ».

À cette réponse suivront des explications ou un petit résumé de ce qui s’est passé.

Quand on dit « Hidri », ce n’est pas obligatoire de s’arrêter, simplement on donne sa disponibilité pour aider.

L’expression àvtip, qui est prononcé lorsqu’on connaît quelqu’un, dérive de l’ancien verbe dér-àvtipén à la première personne de l’impératif. Tenant compte du fait qu’il ne s’agit pas ici d’une imposition, cela se traduit par « je veux te connaître ».

Pour se quitter, on dit : « (Him wadhér deim àldh riphom) Whumvùnm deim » (= du bien à toi). D’une façon plus solennel (comme notre « adieu ») est « whumvànm deim ». Sinon, tout simplement : « widwedhén » (= au revoir), mais seulement si on pense véritablement revoir cette personne dans la journée.

Si l’on quitte une personne qui ne va pas bien (qui vient de nous parler de ses malheurs) on lui dira « vhëpér deim vapshvém » (= je te donne la force) ou bien, lorsqu’on se réfère à une troisième personne, « vhëplékst him/hëhom hèrimàn vapshvém vehom meém ».

Avant de se quitter le soir (avant la nuit) ou lorsqu’on va se coucher ou avant de s’endormir, on dit « vipnén mashvùnm » (= nuit tranquille).

En général, il faut souligner que les salutations en titanien s’adaptent uniquement à la situation et non pas au statut social des locuteurs ou à leur âge : ainsi un enfant saluera avec « Hidri » aussi bien son ami qu’une Shënàdhtér.

Pour féliciter quelqu’un pour son anniversaire on lui dit : « Stedh shinhom humosn », qui signifie « encore pendant un [an] ». On sous-entend le souhait qu’il vive encore pendant un autre an. Cela peut sonner bizarre pour notre façon de concevoir les souhaits pour un anniversaire, mais les Titaniens voient les anniversaires comme des étapes à court terme, on vit d’un an sur l’autre (ou plutôt d’un hëmavér sur l’autre).

Date Modifier

Ragsén, hérn 21én séptémbér hékst 1965.

(Ragsén, hérn humènén hikhov vhun zàjgénf séptémbér hékst thùnd nàù shàtimér klinkén hikhov sish zàjgénf hëmvénd).

Heure Modifier

  • Klakén up xeét?
  • 13up43 à xeét 13 up 43 minùt.

Jours de la semaine Modifier

Voici la dénomination de la semaine occidentale :

  • Humgep
  • Vhungep
  • Nithgep
  • Dhewhgep
  • Klingep
  • Shàbàt
  • Whegep

Mois de l'année Modifier

Voici la dénomination des mois occidentaux :

  • Jànùàr
  • Fèbrùàr
  • Màrs
  • Àpril
  • Màj
  • Jùn
  • Jùl
  • Àùgùst
  • Séptémbér
  • Oktobér
  • Nowémbér
  • Dèsémbér

Tous les mois sont invariables.

Exemples :

  • Humhëmdhlén te klingepvùns, hosn 13én (drinén hikhov humén zàjgén) àùgùst hékst 2007 (vhun thùndè sèshén hëmvénd), hemhom 14up35 (vir hikhov humén zàjgén up klink hikhov drin zàjgénf).
  • Him dhëwapér shushénf humgepvùnsén hikhov vemvùnsén seshgepvésn.

Saisons Modifier

Voici la dénomination des saisons occidentales :

  • GEKSHINR[3] - Gekshinrhos  = shinhom hosn gekshinrvérd (de la mi-octobre à mars) ;
  • HEMSHINR - Hemshinrhos (d'avril à la mi-juin) ;
  • VITSHINR - Vitshinrhos (de la mi-juin à la mi-août) ;
  • VÙPSHINR - Vùpshinrhos (de la mi-août à la mi-octobre).

Points cardinaux Modifier

Les points cardinaux occidentaux trouvent leurs correspondants dans la culture titanienne (en titanien, Rëpshvèrè shipvùrd). Ils s'indiquent en titanien suivant le soleil, en titanien Tàdhén Shinam :

  • GUPTÀDHRËPSHVÉR - hemhom hosn guptàdhrëpshvùnd (gùptàdhén)
  • TÀDHRËPSH - hemhom hosn tàdhrëpshvùnd (tàdhén)
  • HUDHTÀDH (mekënwhàrén rëpvér) - hemhom hosn hudhtàdh (hudhtàdhén)
  • HÉLSHIM-RËPSHVÉR[4].

Noms de pays Modifier

PAYS

Adjectif

Gentilé

Shedhsip

shedhén

shedhdhùktèmér

Éjrè (2én dèkl.)

èjréskén

éjrdhùktèmér

Àlbship

àlbén

àlbdhùktèmér

Kimràg (3én dèkl.)

kimràgén

kimràgdhùktèmér

Kadhén Shipvùr

hékst Kadhén Shipvùrd

dhùktèmér vehom hosn Kadhén Shipvérd

Dénmàrk (1én dèkl.)

dànén

dàndhùktèmér

Norgè (1én dèkl.)

norgén

nordhùktèmér

Swèrigè (1én dèkl.)

swénskén

swénskdhùktèmér

Finlànd (2én dèkl.)

finnén

finndhùktèmér

Humènèkén Kirship

hékst Humènèkén Kirshipvùrd

dhùktèmér vehom hosn Humènèkén Kirshipvérd

Àngljà

ànglén

àngldhùktèmér

Fràns (1én dèkl.)

frànsén

frànsdhùktèmér

Itàljà

itàljén

itàlidhùktèmér

Gérmànjà

gérmén

gérmdhùktèmér

Whëténf Shipvùrn

dùtshén

dùtshdhùktèmér

Bélgjè (1én dèkl.)

bélgén

bélgdhùktèmér

Lùksémbùrg (4én dèkl.)

lùksémbùrgén

lùksémbùrgdhùktèmér

Switsérlànd (3én dèkl.)

switsèrén

switsdhùktèmér

Àùstrià

àùstrén

osdhùktèmér

Slowènjà

slowènén

slowéndhùktèmér

Kroàtjà

kroàtén

kroàtdhùktèmér

Sérbjà

sérbén

sérbdhùktèmér

Bùlgàrjà

bùlgàrén

bùlgdhùktèmér

Romànjà

romànén

romànéndhùktèmér

Gris (3én dèkl.)

grisén

grisdhùktèmér

Polonjà

polén

polsdhùktèmér

Hùngarship

màgjàrén

màgjàrdhùktèmér

Tshèkén rèpùblik (2én dèkl.)

tshèkén

tshékdhùktèmér

Slowàkjà

slowàkén

slowàkdhùktèmér

Éstonjà

éstonén

éstondhùktèmér

Làtvjà

làtvén

làtdhùktèmér

Litvà

litvén

litdhùktèmér

Rùsjà

rùsén

rùsdhùktèmér

Ùkràjnà

ùkràjnén

ùkràjndhùktèmér

whimkén Rùsjà

whimkrùsén

wimkrùsdhùktèmér

H.S.S.R. (Huménvém hékstè Sotsjàlistikénf Sowjèténf Réspùblikvérdn)

sowjètén

sowjétdhùktèmér

Humènénf Shipvùrn Àmérikvéndt (H.S.A.)

àmèrikén

àmèrikdhùktèmér

Kànàdà

kànàdén

kànàddhùktèmér

Méksik (2én dèkl.)

méksikén

méksikdhùktèmér

Bràsil (1én dèkl.)

bràsilén

bràsildhùktèmér

Portùgàl (4én dèkl.)

portùgésh (mekënwhàwén)

portùgàldhùktèmér

Ispànjà

ispànjén

ispàndhùktèmér

Àrgéntinà

àrgéntinén

àrgéntindhùktèmér

Ègipt (1én dèkl.)

ègiptén

ègiptdhùktèmér

Àlgèrià

àlgèrjén

àlgérdhùktèmér

Tùnis (2én dèkl.)

tùnisén

tùnisdhùktèmér

Kinà

kinén

kindhùktèmér

Jàpon (1én dèkl.)

jàponén

jàpondhùktèmér

Indjà

indjén

inddhùktèmér

Àràbjà

àràbén

àràbdhùktèmér

Turkià

turkén

turkdhùktèmér

Isràél (3én dèkl.)

isràèljén

isràéldhùktèmér

È.H. (Èùropén Huménvém)

èùropén

èùropdhùktèmér

Notes et références Modifier

  1. L'hypothèse la plus véritable confirme que le peuple titanien proviendrait de l'Amérique du nord.
  2. Une absence de précision de ce genre peut être observée dans la division du temps en titanien ancien et moderne, qui ne présentent pas de division inférieure à la mi-journée.
  3. Le mot Gekvés indique en titanien aussi bien la glace que le froid.
  4. Le mot Hélshim indiquait en ancien titanien l'herbe et le musc.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard