FANDOM


Mëshuptér est un mot qui indique en titanien la Nature.

Description Modifier

La Nature représente pour les Titaniens le monde dans sa notion la plus élargie et la plus complète. Toute forme de vie, ainsi que toutes les choses qui composent notre monde dérivent de la Nature.

Elle véhicule la première entité principale du Dhàwkàn, soit l'énergie créatrice et destructrice (Vapshtém).

La Nature possède quatre caractéristiques principales, ce chiffre étant considéré comme parfait par les Titaniens, alors que le « deux » est le chiffre idéal :

  • la générosité (Dhewhhënàkvér, litt. "qui aime librement")
  • l'équilibre naturel (Kothrishvùr), à ne pas confondre avec l'équilibre intérieur (Hemtés)
  • l'imprévisibilité (Mehadhrimshvùr)
  • la bonté (Whumvém, le même mot qui indique la beauté), dans le sens qu’elle ne cherche jamais à nuire à personne.

Selon le Livre du début, la Nature a toujours existé et existera pour toujours, ce qui exprime la notion linéaire du temps dans le Dhàwkàn. À la différence de la plupart des principales philosophies et visions du monde, comme le christianisme ou le bouddhisme, le Dhàwkàn ne conçoit ni de début, ni de fin. Le nom même du livre se réfère au début de la conscience humaine du monde actuel, ce qui n’implique guère que la Nature doive en suivre le développement et/ou la décadence éventuelle.

Voilà l’une des raisons pour lesquelles la Nature est définie, entre autres, comme imprévisible.

Représentation Modifier

La Nature ne possède aucun symbole représentatif unique, mais elle est représentée par plusieurs éléments, dont le plus important est Shinam.

Hidhinvùrn mëshupténd Modifier

Le mot composé Hidhinvùrn mëshupténd indique les éléments naturels.

Ils se divisent entre les quatre élément vivants (Weshénf hidhinvùrn), chacun correspondant à un Liklishtùr :

  • le feu (Weshvés)
  • les fluides (Hjolishtèmér) : l'eau (Wlitsvér), de laquelle dérivent tous les liquides, et l'air (Hëpvér)
  • la matière vive (Weshén nëshipvér) : la chair humaine et animale (Kapshtém), le bois (Hadhmadtér[1]), etc.
  • la terre (Shipvùr)

et les éléments non vivants (Meweshénf hidhinvùrn), tels que la pierre (Tëtvér).

Sources Modifier

Notes et références Modifier

  1. Ce mot indique aussi bien le tronc des arbres que la tige des fleurs. La différence est marquée par l'adjectif qualificatif vapshén = dur, ou tudhén = mou.