FANDOM


Shinam est la principale représentation du Mëshuptér (la Nature).

Représentations Modifier

Shinam représente l'amour, deuxième entité principale du Dhàwkàn.

La lune et le soleil, dénommés respectivement Shinam et Tàdhén Shinam, sont les représentations de Shinam.

Description Modifier

Selon le Dhàwkàn, toutes les caractéristiques de Shinam sont réunies de manière complète dans la figure de la femme, être privilégiée dans la société titanienne, qui affiche une tendance matriarcale, ce qui explique sa capacité de générer la vie.

Pour cette raison, alors que tous les Hëmenvèrè deviennent des étoiles après la mort, seulement ceux des filles peuvent retourner sur Terre directement, alors que ceux des hommes peuvent y retourner seulement à travers le Hëmentér de la mère, c'est-à-dire une femme. L'équilibre naturel (Kothrishvùr), la deuxième caractéristique de la Nature, trouve sa représentation la plus parfaite dans l'alternance des phases lunaires, qui symbolise selon les Titaniens l'union de tous ou presque les Hëmenvèrè dans Shinam, pour s'éloigner à nouveau ensuite[1]. Une seconde représentation est donnée par l'alternance de la nuit et du jour.

Amour entre Shinam et Nuvàp Modifier

Le Vëprimshvùr (ou Explosion de Nuvàp) symbolise l'union entre Shinam et Nuvàp. Cet événement a généré le soleil (Tàdhén Shinam), ensemble avec le sentiment de l'Amour (Hëntér), la deuxième entité principale du Dhàwkàn, considéré comme le sentiment suprême, qui ne doit jamais manquer et qui doit être toujours alimenté et échangé à travers le Liklishtùr de la poitrine.

L’amour entre Shinam et Nuvàp, deux entités lumineuses, se manifeste dans la pluie (Regvés) : si la lumière représente la vie, le ciel gris et l’air humide symbolisent l’amour qui nous enveloppe. Quand il pleut, c’est comme un moment de pause, de repos, de réflexion et de contemplation, et en même temps de force et de libération. Parmi les esprits de la nature (Niràm), les êtres aquatiques, dénommés Nëklitém, symbolisent l’agilité et la force.

Wishàm Modifier

Wishàm

Le temple du Wishàm. À l'arrière-plan on aperçoit des temples en bois, bâtis de façon spontanée et improvisée pour la Fête de l'arrivée.

L’énergie de la figure de Shinam se concentre sur la Terre sur un temple situé dans la forêt à la limite entre la Skaradie et la région de Hèinksén.
C’est le temple du Wishàm, traduit comme « Pierre de lune » par les moines irlandais, selon une définition qui remonterait sans doute aux Vikings. Pour cette raison, les Titaniens la dénomment également Tëtvér Shinam (litt. « pierre Shinam »). C’est une construction en pierre de shopvém érigée au bord du fleuve Hiksér probablement au IIIe siècle. Il ne constitue pas un lieu de culte de Shinam, qui demeure une entité féminine abstraite, mais il représente plutôt un signe tangible de son existence et une garantie du maintien de ses valeurs. Ce temple, mesurant 48 mètres de haut, se compose d’une salle intérieure unique avec des petites fenêtres. La salle intérieure est utilisée pour le culte, la méditation, elle est ouverte à tout le monde. Des moines s’y rendent régulièrement, mais personne n’y habite de façon stable.
Le Wishàm est l’un des lieux fondamentaux pour la célébration de la fête de l'arrivée.

La pierre exprime également une caractéristique fondamentale du Vapshtém, l'énergie créatrice et destructrice : la ténacité (en titanie, Huripvém).

Notes et références Modifier

  1. v. le Livre du Nàth.