FANDOM


Shinam est l'une des représentations principales du mëshuptér (la Nature) et l'une des entités principales du Dhàwkàn.

Représentations Modifier

La qualité primaire de Shinam est le Kematvém, traduit comme « la connaissance ».

La lune, représentation principale de Shinam, favorise l'épanouissement du kematvém, ainsi que d’autres aspects liés à Shinam, tels que la beauté, la préciosité et le secret du Hëmentér de chacun.

La seconde représentation de Shinam, créée par la Nature, est le soleil, connu en titanien comme Tàdhén Shinam. C'est l'entité qui éclaire et réchauffe, exerçant ainsi les deux grands changements que la Nature a apportés et qui ont mis fin à l'époque des disparus.

Description Modifier

Selon le Dhàwkàn, toutes les caractéristiques de Shinam sont réunies de manière complète dans la figure de la femme, être privilégiée dans la société titanienne, qui affiche une tendance matriarcale, ce qui explique sa capacité de générer la vie.

Pour cette raison, alors que tous les Hëmenvér deviennent des étoiles après la mort, seulement ceux des filles peuvent retourner sur Terre directement, alors que ceux des hommes peuvent y retourner seulement à travers le Hëmentér de la mère, c'est-à-dire une femme. L'équilibre (Kothrishvùr), la troisième entité du Dhàwkàn, trouve sa représentation la plus parfaite dans l'alternance des phases lunaires, qui symbolise selon les Titaniens l'union de tous ou presque les Hëmenvèrè dans Shinam, pour s'éloigner à nouveau ensuite[1]. La deuxième représentation est l'alternance de la nuit et du jour, alors que la représentation spirituelle de l'équilibre est donnée par le Hëmentér et le Hëmenvér.

Amour entre Shinam et Nuvàp Modifier

Le Vëprimshvùr (ou Explosion de Nuvàp) symbolise l'union entre Shinam et Nuvàp. Cet événement a généré le soleil (Tàdhén Shinam), ensemble avec le sentiment de l'Amour (Hënvér), la deuxième entité du Dhàwkàn, considéré comme le sentiment suprême, qui ne doit jamais manquer et qui doit être toujours alimenté, même entre personnes n’ayant pas de liens de parenté, qui est possible grâce à la compréhension réciproque et se fonde sur des notions telles que le sacrifice et la renonciation à une partie de ses espaces, et à la fidélité.

L'union entre ces deux entités se répand partout où la lumière de la lune et du soleil peuvent arriver. Dans l’obscurité on peut seulement y penser, pour en recevoir l’esprit protecteur, exprimant le concept de supporter les souffrances en pensant à des figures qui inspirent et symbolisent le calme.

L’amour entre Shinam et Nuvàp, deux entités lumineuses, se manifeste dans la pluie (Regvés) : si la lumière représente la vie, le ciel gris et l’air humide symbolisent l’amour qui nous enveloppe. Quand il pleut, c’est comme un moment de pause, de repos, de réflexion et de contemplation, et en même temps de force et de libération. Parmi les esprits de la nature (Niràm), les êtres aquatiques, dénommés Nëklitém, symbolisent l’agilité et la force.

Wishàm Modifier

Wishàm.jpg

Le temple du Wishàm. À l'arrière-plan on aperçoit des temples en bois, bâtis de façon spontanée et improvisée pour la Fête de l'arrivée.

L’énergie de la figure de Shinam se concentre sur la Terre sur un temple situé dans la forêt à la limite entre la Skaradie et la région de Hèinksén. C’est le temple du Wishàm, traduit comme « Pierre de lune » par les moines irlandais, selon une définition qui remonterait sans doute aux Vikings. Pour cette raison, les Titaniens la dénomment également Tëtvér Shinam (litt. « pierre Shinam »). C’est une construction en pierre de shopvém érigée au bord du fleuve Hiksér probablement au IIIe siècle. Il ne constitue pas un lieu de culte de Shinam, qui demeure une entité féminine abstraite, mais il représente plutôt un signe tangible de son existence et une garantie du maintien de ses valeurs. Ce temple, mesurant 48 mètres de haut, se compose d’une salle intérieure unique avec des petites fenêtres. La salle intérieure est utilisée pour le culte, la méditation, elle est ouverte à tout le monde. Des moines s’y rendent régulièrement, mais personne n’y habite de façon stable. Le Wishàm est l’un des lieux fondamentaux pour la célébration de la fête de l'arrivée.

La pierre exprime également une autre caractéristique de Shinam, la ténacité (en titanie, Huripvém).

Kemshirvér Modifier

À part le temple du Wishàm, tous les centres habités de Titanie possèdent un temple, dénommé en titanien Kemshirvér, à forme de pyramide tronquée, avec une salle unique centrale ouverte sur tous les côtés. Ces édifices, outre à marquer la présence d’un centre de vie communautaire, sont utilisés pour la méditation et pour le culte.

Il faut tout de même souligner que le Dhàwkàn, du fait de ne pas être une religion, ne prévoit aucun rite. Par conséquent, aussi bien la méditation que le culte suivent des procédures essentiellement personnelles et libres, selon les exigences et le rythme de chacun.

Dans ce sens, également, les kemshirvèrè sont toujours ouverts, et personne ne s’occupe de manière exclusive de son entretien, qui relève de l’attention et de l’effort collectif de la communauté.

Notes et références Modifier

  1. V. la Vie de Shènà, second livre du Nàth.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard